la veille de l’examen

smangele_umphile

Les deux jeunes femmes étaient occupées à réviser. L’intitulé de la matière en question : « L’enseignant en tant qu’évaluateur ». Elles devaient passer l’examen le lendemain. Assises en face de nous, à la même table dans le parc du Workshop, trois adolescentes étaient finalement parties. Elles n’avaient pas arrêté de glousser, toutes les trois collées à l’écran du même smartphone, les bouquins de maths restés fermés sur la table en bois.

Alors que, visiblement, Smangile et Umphile étudiaient elles, d’arrache-pied. Smangile était d’accord pour dessiner quelque chose. Et proposa que je colorie cette fleur moi-même. Je m’exécutais.

smangele_flower

On parlerait plus tard, maintenant c’était l’heure de travailler sérieusement. La pression… Pourtant cette séance de révision n’avait rien de sinistre. Les rires fusaient et après la clôture de chaque chapitre important, elles se lançaient un « FAIT ! » d’une tape sonore dans la main.

Je suis parti me promener et suis revenu quelque temps après. La séance de révision était terminée et elles s’apprêtaient à rentrer chez elles.

Alors que l’on commence à marcher ensemble, la question vient des langues que chacun parle.

 

Umphile: Je parle zoulou, je ne parle pas sotho … je ne comprends pas le sotho, je suis seulement une Zoulou. Mais je suis multilingue.
Smangile : et le swahili donc ?
Umphile : je comprends mais je peux pas répondre
Smangile : tu sais dire bonjour ?
Umphile : mmm non
Smangile : …au revoir ?
Umphile : mmm non. Mais en afrikaans, oui !
Smangile : bonjour, comment ça va ….
Umphile : bonjour à tous, bonjour à une seule personne…oh alors comme ça tu connais l’afrikaans ?
Smangie : j’ai appris l’afrikaans à l’école
Umphile : oui, moi aussi


 

C’était un très bel après-midi à Durban, Afrique du Sud. Maintenant il me fallait trouver la station de taxis-minibus nommée ‘Innanda’ et rentrer à l’auberge de jeunesse. On se séparait. Je leur souhaitais bonne chance pour le lendemain.

 

Youri

0 comments on “la veille de l’examenAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *